Egypte (2/3): Louxor, la maison des siècles

Deuxième étape de mon voyage en Egypte commencé ici à Assouan, Louxor concentre les plus beaux vestiges que j’y aie vus, vraie demeure des dieux et rois d’Egypte. C’est très touristique, mais la ville reste agréable, et la richesse des monuments est incroyable. La ville et les principaux temples sont sur la rive Est et les tombes sont sur la rive Ouest – la rive des morts. C’est l’endroit d’Egypte où j’aurais volontiers prolongé mon séjour. Je suis descendu à l’annexe du Sofitel: pas trop cher, situation centrale et parc luxuriant.

Sur la rive Est il y a donc la ville, avec en particulier le Temple de Louxor dont un des obélisques est maintenant à la Concorde (en plein centre), le gigantesque complexe du Temple de Karnak (au Nord du centre, la distance se fait à pied en 20-30 minutes) et le Musée de Louxor.

La rive Ouest est quant à elle riche en tombes: il y a environ 4 km entre la rive du Nil et les monuments (4 km sans intérêt qu’il vaut mieux faire en taxi), puis la plaine bute contre des petites falaises, près de laquelle sont les temples (Medinet Habu, Ramesseum…) et les tombes (Vallée des Rois, Vallée des Reines, Vallée des Nobles, Mausolée de Hatchepsout…).

Jour 4: Rive Ouest de Louxor (tombes de la Vallée des nobles, Ramesseum, Medinet Habu…) et musée de Louxor

Contrairement à ce que racontent les guides, les monuments de la rive Ouest se font très bien à pied. Il suffit de prendre le bac (pas cher) puis un taxi sur 4 kilomètres jusqu’au premier site (colosses de Memnon), puis de marcher d’un site à l’autre. J’ai trouvé ça nettement plus beau et plus calme qu’un tour en taxi (le paysage est magnifique).

Les colosses de Memnon sont gratuits et impressionnants. Aucun touriste à mon passage.

Puis, à l’entrée de la zone, il faut décider à l’avance quels sites on compte visiter, et acheter les billets (excepté pour la Vallée des rois, la Vallée des reines et le Mausolée d’Hatchepsout). Pour ce premier jour, j’ai choisi le Medinet Habu (génial, l’un des plus beaux temples), le Ramesseum (en ruines mais très impressionnant) et trois tombes de la Vallée des nobles (suivant les conseils du Routard).

Le Medinet Habu date de Ramses III (fils du numéro II), qui avait probablement son petit complexe paternel: c’est grandiose et couvert de fresques.

Du Ramesseum, peu de colonnes sont restée debout, mais les explications sont très claires et certaines statues sont grandioses (il y a celle qui inspira à Shelley le poème Ozymandias).

And on the pedestal these words appear:
‘My name is Ozymandias, king of kings:
Look on my works, Ye Mighty, and despair!’

Nothing beside remains. Round the decay
Of that colossal wreck, boundless and bare,
The lone and level sands stretch far away.”

Quant à la Vallée des Nobles, ce sont les plus tombes que j’ai vues: si celles de la Vallée des Rois sont gigantesques (100 mètres creusés dans la roche…), celles de la Vallée des Nobles, couvertes de fresques magnifiques et préservées, les surpassent de loin en délicatesse et sont plus loin des flux touristiques. A l’entrée de chaque tombe, un “gardien” attend son bakchich. Les photos sont théoriquement interdites, ce qui permet au “gardien” de demander un peu de sous pour enfreindre le règlement.

Le musée de Louxor vaut la visite, même s’il est très loin du niveau de celui du Caire; il est ouvert assez tard le soir.

Jour 5: Temple de Louxor et complexe de Karnak

Ca se passe de commentaires… Le temple de Louxor, dont l’une des obélisques trône sur la place de la Concorde, est l’un des plus beaux d’Egypte.

Quant au complexe de Karnak, bien qu’il soit pris d’assaut par les groupes de touristes, il est gigantesque, bien expliqué (assez rare en Egypte pour être signalé…) et résume bien la succession des pharaons en juxtaposant leurs styles architecturaux.

Jour 6: Vallée des Rois et mausolée de Hatchepsout

Je me fais déposer en taxi à la Vallée des Rois, puis je marche jusqu’au mausolée de Hatchepsout (le chemin par la montagne est fermé, donc il faut faire le tour par la route, en 45 minutes de marche).

Les tombes de la Vallée des Rois sont très impressionnantes par leurs dimensions (jusqu’à une centaine de mètres de profondeur), et le site est majestueux (un labyrinthe de gorges ocre bordé de hautes falaises). En revanche, c’est un peu plus attrape-touriste (les cars y déferlent), et il faut choisir trois tombes à l’avance. Les décorations intérieures sont moins fournies qu’à la Vallée des nobles.

Le mausolée de Hatchepsout est assez spectaculaire aussi, au pied d’une haute falaise.

Jour 7: Location de taxi pour visiter les temples d’Abydos et de Dendara au Nord de Louxor

Deux temples fabuleux! Avec Karnak et le temple de Louxor, les plus beaux que j’aie vus en Egypte. Le taxi se loue à la journée, et il faut négocier un peu rude. La situation de sécurité est variable, donc c’est à vérifier au préalable; en route j’ai dû passer plusieurs checkpoints de l’armée et j’étais entouré de militaires à Abydos hors du temple.

Abydos est le temple le plus sacré d’Egypte, vu qu’il honore Osiris. A l’intérieur, des fresques incroyables, très bien conservées, qui datent souvent de Sethi, l’arrière-grand-père de Ramsès II.

A l’extérieur, un des lieux les plus fascinants qui soient, difficile à rendre en images: la putative tombe d’Osiris. Initialement souterraine, mais révélée au jour par l’effondrement du toit, on découvre, dans une grande fosse en contrebas du temple, une vaste chambre funéraire ceinte d’une douve d’eau verte.

Mon excursion s’est poursuivie par le temple de Dendara. D’époque plus récente (ptolémaïque), il est extrêmement bien conservé; il est aussi connu pour “zodiaque”, magnifique plafond symbolisant la voute stellaire et dont l’original peut être admiré au Louvre 🙂

J’ai ensuite pris le train de nuit pour le Caire. Il devait partir gentiment vers 22 ou 23h; pour cause de vache, il est finalement parti vers 3 heures du matin.

En somnolant sur le quai, j’ai rêvé de sphinx et de colonnes peintes.

Vous pouvez accéder aux articles contigus de ce carnet:<< Dix jours en Egypte: Assouan (1/3)Egypte (3/3): Le Caire, ses pyramides, son musée >>

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *